Matilda

Matilda est née le 08 Octobre 1989 à Paris.

Ce n’est que vers l’âge de 9 ans qu’elle commence à jouer en cachette sur les guitares de son père. En découvrant le subterfuge, ce dernier, décide de lui acheter une guitare électrique Burns Marquee et une méthode.

Devant les progrès rapides de la gamine, il est décidé de la faire rentrer dans le Fan Club des Amis de Cliff Richard & the Shadows car elle affectionne particulièrement le son de ce groupe légendaire et en particulier la clarté et le jeu de son soliste Hank Marvin.

La veille de ses 11 ans, alors que certains membres des Shadows sont dans la salle du Centre Culturel de la ville de CHELLES (77) pour un concert privé, Matilda remplace au pied levé une jeune guitariste Anglaise dont la prestation a été annulée. Face à ce défit, Matilda encouragée par un public de 400 fans de ce genre musical, fût littéralement poussée sur la scène par Messieurs Jet HARRIS et Bruce WELCH, respectivement bassiste et guitariste rythmique du combo Anglais des 60’s., The SHADOWS.

Elle joua pour cet évènement un standard de P.Simon & A.Garfunkel intitulé « Bright Eyes » qui avait été retranscrit pour la guitare instrumentale. A sa descente de scène un projet de CD lui a été proposé et suivit alors pour elle une longue période pour se perfectionner et enregistrer son premier petit Album : « MATILDA, Little shadow » en hommage à son groupe préféré.

A la demande du Fan Club des Shadows France, Matilda assurera une levée de rideau sur la scène de BOBINO au cours d’une autre soirée privée, en 2001. Elle était alors accompagnée par un des meilleurs groupes actuels du genre, The Reflections de Norvège.

Après la mise sur le marché de ce petit Cd de début, produit par Magic Record (M.A.M productions) et publié par UNIVERSAL, une petite tournée Européenne conduisit la jeune Matilda de Oslo à Barcelone en passant par Newcastle upon Tyne et Londres.

L’année suivante, avec la demande qui devint presque une exigence de la part d’un « Fan Club naissant » pour elle, dont on ne peut pas s’étonner de la moyenne d’âge vu le genre musicale, Matilda retourne en Studios et enregistre un second CD : « ANGEL OF THE NORTH » qui se trouve être un hommage à la ville du nord de l’Angleterre NEWCASTLE upon Tyne. Le morceau principal qui donne son nom à l’Album sera enregistré pour Matilda à PARIS, alors que Guitar Georges, jeune britannique de 13 ans enregistrera, chez lui à Norwich, le contre-chant de ce duo pour guitares.

Le disque sera exporté dans beaucoup de pays différents (Norvège, Danemark, Suède… etc. Et même au Japon sous le label Magic et toujours sous un numéro UNIVERSAL.

C’est à cette époque que Matilda abandonne la BURNS pour une Stratocaster Fender Blue burst dont elle ne se sépare plus.

Chris Kinman (fabriquant de micros de guitare en AUSTRALIE) lui a conçu et fabriqué un jeu de 3 micros à simple bobinage, spécialement pour elle. Le Kit est disponible et porte le nom « CRYSTAL MATILDA ». Ces derniers influent énormément dans le son de la jeune guitariste.

Au début de l’année 2003, le projet d’un troisième CD est mis en route.

Hélas, certains problèmes font reculer l’échéance de la sortie de l’Album. Aussi, la confiance que lui démontre sa maison de disque n’est plus à remettre en question car la production de Matilda est devenue un travail d’équipe.

A cette époque, elle est invitée à se produire sur un paquebot de croisière aux USA entre LOS ANGELES et BAJA au Mexique.Un contretemps malencontreux lui fait annuler ces dates pendant lesquelles Matilda aurait pu côtoyer Los Straitjackets et The Ventures.

Au Printemps 2003, alors qu’une convention sur la musique des Shadows a lieu à Versailles au Palais des Congrès, Matilda et Guitar George jouent leur fameux duo devant un public enthousiaste qui les récompense par une « standing ovation ».

A la fin de la prestation, Matilda est convoquée par plusieurs soient disant Managers qui ne donneront heureusement pas signe d’intérêt pour elle par la suite. Une seule personne, alors qu’elle lui dédicace un Cd, lui propose de faire un Album dans le circuit même des Shadows avec, pourquoi pas, une participation active de ces célébrités Anglaises. Il s’agit de Mr Warren Bennett, fils de Brian Bennett, le batteur des Shadows.

Le projet aura du mal à démarrer, mais après bien des tractations avec les « sponsors » et les allers et retours sur l’Angleterre, Matilda est complètement impliquée par cette opportunité qui s’offre à elle de ce faire un nom dans l’histoire de la musique instrumentale.

Au cours des quatre premières années, débuts d’une carrière musicale, Matilda fût l’objet de beaucoup d’articles de journaux spécialisés dans ce genre de musique en France, Angleterre, Allemagne, Norvège, Espagne, Suède, Japon USA et Australie, ainsi que des émissions de Radio sur SUD RADIO à Toulouse avec des apparitions régulières pendant deux années consécutives dans l’émission du Samedi matin qui s’appelait les « Christofollies ». Elle fût entendue en Bretagne grâce à CELTIC FM et dans le Nord -Pas de Calais grâce à RADIO6. Depuis quelques temps, Soleil FM en Avignon fait fidèlement un suivi de la petite guitariste. Un plateau télévision et des spots publicitaires sont en cour d’élaboration.

En Octobre 2003, Matilda est conviée à une réunion avec Mr Warren Bennett. Celui-ci est devenu le directeur artistique du projet évoqué à Versailles précédemment. Les gros titres du projet sont intéressants et prouvent l’intérêt que les SHADOWS eux-mêmes portent à la jeune Matilda. Un rendez-vous est établi avec, comme ligne de conduite, que la jeune guitariste travaille son style de façon plus professionnelle. Rappelons que Matilda est l’élève actuelle d’une figure de la guitare de Jazz, MARIE-ANGE MARTIN.

En Mai 2004, les Shadows étant à leur FINAL TOUR, tournée d’Adieux en Grande Bretagne, Matilda est invité à les applaudir pendant le concert de Cardiff.

Ce jour-là, nous nous réunissons avec Warren Bennett dans un pub non loin de la salle de concert. Matilda y rencontre Ben Marvin (le fils d’Hank Marvin le célèbre soliste à lunettes des SHADOWS), qui sera 2ème Guitare dans le projet.

Elle y fait aussi la connaissance de Mark GRIFFITH (Bassiste actuel des SHADOWS) qui sera également un participant actif du CD. Aussi, une autre réunion en vue de l’acceptation du contrat est envisagée en Août 2004, à LONDRES.

Pendant cette période, Matilda travaille sur des compositions nouvelles et s’entraîne sur des titres repensés pour la guitare instrumentale.

Un guitariste Toulousain, connu pour avoir composé dans le passé pour les SHADOWS, est sollicité pour deux titres spécialement créés pour la circonstance. Il s’agit de Pierre TEODORI. Quelques semaines plus tard, nous recevrons deux titres magnifiques auxquels Matilda va donner une couleur bien à elle grâce à sa finesse de jeune fille et la beauté du son de sa Stratocaster. A cette époque, Matilda rencontre Hank Marvin à SAMOIS, capitale annuelle de la Guitare Jazz Manouche. Elle échangera quelques propos avec son idole, qui affirmera déjà la connaître et la félicitera même pour son deuxième Album, « Angel of the North ».

PETER VAN STEN

Un commentaire

  1. bonjour, ou peut-on commander un kit de micro CRITAL MATILDA.

    En attente de votre reponse

    Merçi

    1

Laisser un commentaire