Première montréalaise de l’artiste Thomas Hellman au Club Soda de Montréal


Thomas Hellman est né à Montréal d’un père texan et d’une mère française. Ses influences proviennent autant de la chanson française que de la musique folk roots américaine. Son album L’appartement a été encensé par la critique tant au Québec qu’en France, où il a reçu le Coup de cœur de l’Académie Charles Cros. Au printemps 2007, Thomas Hellman a lancé Departure songs, une compilation de ses premières chansons enregistrées dans les studios de l’Université McGill, alors qu’il terminait sa Maîtrise en littérature. En plus de se voir décerner le Prix Félix-Leclerc de la Chanson 2007, et le prix Mérite du jury au Festival d’été de Québec, Thomas Hellman a été finaliste pour le prix Echo de la Socan, et a obtenu trois nominations au gala de l’ADISQ 2006, dont celles d’Auteur-compositeur de l’année et de Révélation de l’année. Octobre 2008 voit naître le troisième album de l’artiste, Prêts, partez.


Composé entre Paris et Montréal, le nouvel album de Thomas Hellman marque un tournant dans l’écriture de cet auteur-compositeur-interprète. Résolument moderne, teinté de sons électroniques et organiques, cet album invente une chanson francophone aux multiples visages, influencée par le slam, la musique folk et la tradition française. Dressant à sa manière le portrait de notre époque, Thomas Hellman présente 12 chansons où l’urgence côtoie la douceur, où la révolte se teinte d’espoir. Parmi celles-ci, on retrouve la chanson-titre Prêts, Partez, qui dresse un constat saisissant de l’état actuel de la société, Le temps efface tout, une chanson d’une beauté ineffable écrite pour nos proches disparus, et Chat de Gouttière, où Thomas l’observateur nous transporte dans une marche solitaire dans la nuit. (Source : Agence Spectra)


(photos Matthieu Bichat
www.flashquebec.info)

Pour en savoir plus 
http://www.thomashellman.com/

Pas de commentaire

Laisser un commentaire