Carolyne Jomphe

1 novembre 2005

Native de Havre Saint-Pierre, un charmant village sur la Côte-Nord à 1100 km de Montréal, sur le bord du Golf Saint-Laurent. Ce village est habité par des gens de descendance acadienne venus des Îles de la Madeleine ; on les surnomme « Cayens ».

Elle a eu une enfance merveilleuse entourée de parents et d’amis exceptionnels. Elle est l’aînée d’une famille de quatre filles (ses meilleures amies). Elle adore se retrouver au bord de la mer où elle ressent un sentiment de paix et de sérénité. Cet environnement l’a toujours inspirée et c’est ce qui lui manque le plus lorsqu’elle doit travailler en ville.

Carolyne a toujours aimé la musique, son enfance fut bercée par de superbes chansons d’amour. Ses deux parents et d’autres membres de sa famille chantaient ou étaient musiciens.

Elle est née en juillet et le soleil est très important pour elle, il est sa source d’énergie. Elle a des états d’âme qui suivent les saisons.

Elle est du signe lion, ce qui lui confère des traits de caractère particuliers, dont celui d’être déterminée et fonceuse ; elle obtient habituellement ce qu’elle veut même s’il faut travailler très fort.

Elle est spontanée, naturelle, honnête, sensible, affectueuse, curieuse et, disons… trotteuse. Elle n’aime pas le travail de maison et elle ne sait pas faire la cuisine. Elle n’aimerait pas non plus un travail routinier, car elle aime le changement et les défis. Elle aime travailler avec les gens et faire son propre horaire. Elle n’aime pas les personnes hypocrites et malhonnêtes ni celles qui profitent des autres. Elle aime les personnes généreuses, simples et qui ont le sens de l’humour.

Elle croit en Dieu et en l’amour, aime incroyablement la vie et elle est convaincue d’être une des personnes les plus choyées au monde.

La nature l’inspire et les couleurs d’automne l’émerveillent. Elle adore les enfants qu’elle considère comme étant la plus belle chose dans ce monde.

Carolyne est une personne dynamique, elle aime quand ça bouge elle n’aime pas s’ennuyer. Elle adore voyager, peut-être presque autant que chanter, c’est pourquoi elle a étudié en tourisme pour devenir guide en Amérique du Nord. Un travail qui lui a permis de bien connaître le Canada et les États-Unis. Elle a beaucoup voyagé dans ces deux pays.

Elle a commencé à chanter dès l’âge de six ans et les gens de chez nous lui demandaient de chanter pour différentes occasions et elle avait grand plaisir à le faire.

À l’adolescence, elle a arrêté de chanter pour alors vivre sa crise d’adolescence, qui dans son cas fut une période assez mouvementée et longue. Ensuite, elle est partie en ville (enfin), c’est ce que disent tous les jeunes qui viennent de milieux éloignés comme le sien, pour réaliser très vite à quel point la ville n’est pas facile et finir par apprécier davantage son village natal.

Ce fut donc un choc culturel, qui lui fit prendre conscience qu’il lui fallait faire quelque chose et prendre son avenir en main. Elle s’est donc inscrite au CÉGEP de Matane en technique touristique, où elle a passé des années formidables.

En travaillant en tourisme, elle a réussi à économiser un peu d’argent, mais la musique lui manquait. Elle a donc produit un 1er album, ce qui a déclenché à nouveau son attachement profond pour la musique.

Dès ce moment, partagée entre les voyages et la musique, elle continue à écrire, à enregistrer, à produire des spectacles, à chanter et à chercher des gens avec qui elle pourrait avancer.

Un certain temps, elle a fait des démarches beaucoup plus sérieuses. Des demandes dans des maisons de disques, chez les producteurs, mais son produit à l’époque n’était pas assez original, la compétition étant trop féroce. Elle avait l’impression de perdre son temps, elle a donc abandonné une courte période l’idée d’en faire une carrière professionnelle, déçu par l’industrie.

Aujourd’hui, c’est la musique acadienne qui la fascine et c’est en ce sens qu’elle évolue, depuis sa rencontre avec Albert Babin, avec qui elle a produit l’album « De l’Acadie à la Côte-Nord » qui est un album très apprécié du public et dans lequel elle se retrouve complètement.

Cet album très apprécié des Français s’est déjà bien vendu en France et a suscité l’intérêt de quelques stations de radio qui diffusent régulièrement ses titres sur les ondes. Ce fut le cas de la station SEA FM en Normandie et en Bretagne. Cette station de radio qui appréciait particulièrement l’album l’a présenté à l’occasion du concours « Les Voiles d’Or » qui se déroulait dans le cadre du Festival annuel des Radios Leaders FM à Béziers en janvier 2002. Après sa prestation à Béziers, la majorité des radios présentes lui ont proposé de jouer l’album, elle a par la suite accordé plusieurs entrevues et eu l’occasion de chanter sur la grande scène du Palais des Congrès de Béziers avec des artistes reconnus comme Sacha Distel, Alice Dona, Francis Lalanne, Jean-Luc Lahaye et plusieurs autres.

Elle produit un autre album dans le même style avec des compositions originales, qui est sorti au Québec au printemps 2002.

Depuis les choses se bousculent, les tournées en France se multiplient, et les événements font en sorte que la carrière de Carolyne prend de plus en plus d’expansion. Il vous sera possible de suivre en détail l’évolution de sa carrière au travers son site internet

Et puisque c’est sur scène qu’elle s’éclate totalement, elle prévoit faire de plus en plus de spectacles au Québec et en France.

Pour en savoir plus 
http://www.carolynejomphe.qc.ca

Comments closed