ROY ORISON Le chanteur au destin tragique .

ROY ORISON Le chanteur au destin tragique .

18 juillet 2017

En 1956, il signe chez Sun Records et obtient son premier succès avec Ooby Dooby. Roy Orbison signe alors pour le label Monument Records à Nashville.

Au cours des années 1960, il compose notamment Only the Lonely (1960), Blue Angel (1960), Running Scared (1961), Blue Bayou (1963), It’s Over (1964) et Oh, Pretty Woman (1964). En 1963, quatre de ses fans jouent en première partie de ses concerts lors d’une tournée en Angleterre : il s’agit des Beatles en route vers le succès.

Sa femme Claudette pour qui il a composé une chanson homonyme, offerte aux Everly Brothers en 1958, meurt dans un accident de moto, le 6 juin 1966. Deux ans plus tard, en septembre 1968, alors qu’il est en tournée en Angleterre, sa maison d’Hendersonville au Tennessee est la proie des flammes et deux de ses trois fils meurent dans l’incendie.

Le 25 mai 1969, à Nashville, Roy Orbison se remarie avec Barbara, rencontrée en août 1968. Dans les années 1970, malgré une baisse de popularité et de graves ennuis cardiaques, Roy continue les tournées ; après un triple pontage coronarien en 1978, sa carrière trouve un second souffle grâce à des reprises de ses succès par les artistes de l’époque (Linda Ronstadt et Van Halen entre autres). Elvis Presley dira de lui que c’est « le plus grand chanteur du monde » et les Beatles le considéreront comme l’un des leurs.

 

Comments closed